Dans la presse

 

presse-suite-OK

Schweizer Musikzeitung Nr. 11 / November 2010 35

Stefan Furter

Sous le titre Kaléidoscope, Dominique Rey, compositrice genevoise, a réuni sept pièces pour piano qui s'accordent bien avec le titre de cet ouvrage. Le mot Kaléidoscope provient du grec ancien et signifie voir de belles formes. Ces pièces, de difficulté moyenne, se distinguent par leur écriture simple, sans jamais être revêche, dure ou inflexible. A des figures pianistiques et musicales claires succèdent de nouvelles idées, formes et couleurs qui demandent à l’interprète de la maturité et de l’initiative. Les titres imaginatifs aident à découvrir les histoires dissimulées dans chaque pièce et ouvrent un large horizon de possibilités expressives. La pièce Bonzaï m'apparait comme un exemple très représentatif du monde imaginaire de ce recueil. Selon l’ancien entendement chinois le bonzaï possède l’art de rassembler en une forme miniature l’harmonie entre les éléments de la nature et l’être humain. Ces pièces jouissent d’une balance entre l’intérieur et l’extérieur, d'un génie intellectuel et d’une gestique expressive. Les élèves ayant l'audace de se lancer dans de nouvelles découvertes apprendront à aimer ces compositions remplies de couleurs.

 articleTDGsmall

 

Tribune de Genève, le 7 novembre 2012
"La faiseue de cabaret pour enfant"

Margaux Mosimann

Cette quinquagénaire dynamique passe la moitié de son temps dans l’atmosphère feutrée des salles de cours de l’Institut de musique Jaques-Dalcroze. Professeure d’improvisation, d’harmonie et de langage musical depuis près de quarante ans, Dominique Rey occupe le reste de ses journées à la composition de recueils et de pièces. Entre deux leçons de solfège, accoudée à un piano, elle relate avec «peps» la genèse de sa dernière création, le Cabaret Frimousse. Ce spectacle musical destiné au jeune public sera présenté à l’institut de musique ce mercredi à 15 heures ainsi que les 14 et 21 novembre.
pdflire la suite...